[Dune] Distille Fremen et besoins en eau.

Dune est un monument de la science fiction. L’œuvre de Frank Herbert a nourri l’imaginaire des créateurs d’univers qui lui ont succédé, dont Stars Wars (et de pas mal de scientifiques notamment des planétologues). Et on peut dire qu’une fois encore, Georges Lucas s’est très largement inspiré de ses prédécesseurs (et de l’adaptation cinématographique de Dune qui n’a jamais vu le jour).

Les problématiques abordées à l’époque (écologie, fanatisme, technologie, génétique) sont encore actuelles et j’attends avec impatience les films ou séries à venir. Enfin d’un point de vue tout personnel, une de mes citations préférées vient de ce livre (le mantra de la peur des Bene Gesserit).

Les Fremen forment LE peuple emblématique de Dune ; ces farouches guerriers de la planète Arrakis survivent aux conditions extrêmes du désert grâce à leur distille. Cette tenue environnementale noire qui les caractérise permet de recycler leurs liquides physiologiques pour en extraire l’eau nécessaire à la vie.

Le « gras c’est la vie », mais l’eau plus encore !

Il est communément admis que trois jours sans eau conduit à la mort lente et douloureuse là où il est simple de tenir le même temps sans manger.

Quelques explications ?

À l’image de notre planète qui est recouverte principalement d’eau (d’où son nom de planète bleu), sous sommes majoritairement composés… d’eau. Un bébé contient 75% d’eau, un homme adulte 60%, une femme adulte 55% et une personne âgée 45%. Cette teneur évolue donc avec l’âge, le sexe et la composition corporelle (le taux de masse maigre et la masse grasse) mais aussi est répartie différemment entre les différents organes ou tissus.

Pour vous faire un idée de ce que cela représente : homme de 75kg, contient donc en moyenne 45L d’eau. Alors que la quantité de sang d’un adulte ne représente que 5L en moyenne, soit finalement très peu. Mais ces 5 litres sont filtrés près de 300 fois par jour par nos reins.

Nos pertes se font majoritairement par l’urine (1.5L), les trois autres sources (la respiration, la transpiration et les matières fécales) cumulées ne représentant qu’1L dans nos latitudes et avec une activité physique classique. Une pratique sportive intensive ou des climats chauds majorent ces besoins.

Il est alors aisé de comprendre que le design des tenues Fremen est clairement adapté à ces fonctions physiologiques : tube nasal récupérant la vapeur d’eau, tenue quasi intégrale pour la sueur et différents compartiments orienté vers la collecte des urines et des matières fécales. Il faut noter aussi l’existence des distilles mortuaires qui récupèrent l’intégralité de l’eau corporelle afin qu’elle retourne au clan.

Ok, il faut boire… mais à quoi ça sert en vrai ?

L’eau corporelle rempli plusieurs fonctions vitales :

  • plastique puisqu’elle participe à la construction de l’organisme ;
  • de solvant et transporteur en permettant l’hydratation, l’hydrolyse et le transport (notamment sanguin) d’éléments chimiques et des échanges entre les différents compartiments du corps (intra et extracellulaire) ;
  • ionisante, puisqu’en hydrolysant des composés chimiques elle permet leur passage à l’état d’ions et donc participe à l’équilibre hydroélectrolytique ;
  • métabolique car l’eau peut être un des produits de réaction chimique (par exemple les productions énergétiques à partir de glucose) ;
  • thermorégulatrice via la convection et surtout la transpiration ;
  • protectrice, comme dans le cas du liquide céphalorachidien dans lequel baigne le cerveau qui serait en souffrance sans la poussée d’Archimède qui l’aide à soutenir son poids sans heurter les parois de la boîte crânienne (coucou le KO).

La première problématique de toute personne soumise à des chaleurs importantes ou des sportifs (qui augmentent leur température corporelle lors d’efforts physiques) concerne l’hydratation (plus que l’apport en protéines), car l’urgence vitale est d’éviter le coup de chaleur. Une température trop élevée empêche certaines réactions enzymatiques et peuvent entrainer la mort neuronale (vers 42°) et c’est grâce à la transpiration que l’on y parvient : l’évaporation d’un gramme de sueur fait baisser notre température corporelle de 2,4Kj (0,6KCal pour les vieux qui ont du mal à passer au système international).

Puis bien évidemment viennent les problèmes de déshydratation qui réduisent dans un premier temps les capacités physiques et mentale et peuvent aller jusqu’à des états confusionnels, le coma puis la mort pour les cas les plus sévères.

2 commentaires sur “[Dune] Distille Fremen et besoins en eau.

  1. Mince c’était passionnant et c’est déjà la fin :-s

    1. Merci camarade ^^

      Un second article sur les différentes sources d’apports en eau t’intéresserait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *